Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juillet 2008 6 12 /07 /juillet /2008 07:30
Le CLUB OLYMPIQUE
ROUBAIX TOURCOING


Le  C.O.R.T.

l' ENFANT CHERI du PUBLIC ROUBAISIEN.

Monsieur Albert " PROUVOST Fils ( ce dernier ayant remplacé son père) nous donne dans le LIVRE D'OR du C.O.R.T. les raisons et motivations qui ont amenées les 3 clubs à fusionner.
    
" Il nous a semblé utile que ceux qui parcourent ces pages, dédiées aux hommes qui ont fait le C.O.R.T. joueurs où dirigeants, n'y retrouvent pas seulement l'enthousiasme de succés récents et retentissants, mais puissent aussi connaître les moments difficiles que nous avons vécus, il y a 2 ans 1/2 ( le livre fut écri en 1947 après le titre de champion de France).
     Juin 1945....la guerre était à peine terminée. Nos jeunes venaient seulement de retrouver, après cinq années de dangers et d'épreuves, les joies du foyer. Le sport du " ballon rond " recommençait à tenter leurs muscles et leur esprit.
     Puisque rien ne subsistait désormais des efforts réalisés depuis plus de cinquante ans sur le plan du football à Roubaix Tourçoing... pas même les rivalités passées, ils nous a semblé que nous avions le devoir de " faire du neuf ".  Nous avons donc repris le rêve caressé jadis d'unir les efforts de tous ceux qui, dans nos deux villes, avaient travaillé dans le but de veiller à la santé de la jeunesse, avec le désir, en même temps, de lutter pour le plus grand renom d'un club où d'une ville.
     Le RACING, l' EXCELSIOR de ROUBAIX, la VIEILLE UNION de TOURCOING se remirent au travail en vue de la tâche ardue mais essentielle de la formation physique de ces jeunes garçons : pupilles, minimes, cadets, juniors, chez lesquels l'esprit de compétition engendre l'ambition si normale de devenir un jour de jeunes champions : " celui qui aura son portrait dans le journal "
Et l'on comprend ainsi que l'oeuvre entreprise par les trois grands clubs en particulier, aurait été incomplète si elle n'avait pas été couronnée par la formation de l' " EQUIPE VEDETTE ", point de mire de ces jeunes Roubaisiens et Tourquennois, et spectacle qui agrémenterait les loisirs de leurs ainés.
(Extrait du livre d'or du C.O.R.T.)

     Il est à noter : que la fusion fut faite exclusivement au niveau des  équipes premières, les différentes section jeunes gardaient leur  indépendance.
Egalement, la première saison les matchs à domicile auraient lieu par tour sur les terrains : Parc Jean DUBRULLE, Stade FROMENTIN, Stade Amédée PROUVOST.  A compter de la saison 1945/46 seul le Stade Amédée PROUVOST serait utilisé.


Ecusson du C.O.R.T. constitué à droite du  demi écusson de la ville de Tourçoing, à gauche de la moitié de celui de la ville de Roubaix.

  Les REPRESENTANTS DES 3 CLUBS QUI
CREERENT le C.O.R.T.


R.FRANCOIS-R. NYS-J.SOURIS-G.VANTORRE-A.FERRET
R.C.R.     R.C.R.  R.C.R.     U.S.T.      U.S.T..
P.BRUN-R.MASUREL-E.BUBBE-L.GUELTON-F.LERO
       Dir. SPOR.    R.C.R.    E.A.C.     E.A.C.   E.A.C.
   J.MERESSE-J.ROUSSEL-Ch.VANDEWEEGAETE-A.PROUVOST
R.C.R.        C.O.R.T              U.S.T.           C.O.R.T
RESORIER -             PRESIDENT-              Vice PRESIDENT -       PRESIDENT HONNEUR 
        
  

                                           Le premier président fut Jacques Roussel, avec en " filigrame " Albert Prouvost qui participa activement à la création du nouveau comité.


Monsieur Pierre Brun
venant de LILLE- FLANDRES
Directeur Sportif du C.O.R.T.
 Homme de bon sens,
judicieux dans son recrutement




Lorsque le petit nouveau arriva, nous étions en juin de l'année 1945, il fallait faire très vite pour constituer une équipe homogène. C' est ce qsue le vice président chargé du recrutement, Georges Verriest fit en prenant comme directeur sportif Pierre Brun, né à Bordeaux, peu connu dans le monde du ballon rond de notre région, mais homme intelligent et de bon sens. Son premir travail, connaissant le différent du gardien de but du L.O.C.S.  avec ses dirigeants, sera de le recruter et de le faire signer à Roubaix. Ce dernier n'est autre que Julien Da RUI,  gardien de but de l'équipe de France. Les stuctures sont faites pour recevoir une grande équipe. Viennent donc maintenant les hommes qui la formeront. L'objectif fixé par les dirigeants pour leur première saison, est de terminer dans la première moitié du championnat, plaçant la barre très haute pour la suite: " DANS 3 ANS NOUS SERONS CHAMPION "

  Le bateau prit donc la mer en 1945

     L' équipe avec Da Rui comme portier, était assurée de prendre un minimum de but, d' en marquer quelques uns sur coup franc avec le coup de pied magique de l'ex Viennois monsieur Henri Hiltl. Est ce que cela sera suffisant pour conserver sa place dans ce championnat où évoluent des équipes expérimentérs et chevronnées ???. Pierre Brun le rugbyman qui s'y connaissait en homme, jugeat bnon de faire venir, le toulousain Jelinek, le robuste Levandowski, et Grava dont la puissance n'avait d'égale que sa volonté à transpercer les défenses adverses. Déruelle complétant le trio. Ce derenier venu en tant que remplaçant, gagna sa place de titulaire, et ne quitta pour ainsi dire plus l'équipe première.


         Pierre Brun au gouvernail, Winckelmans sur le pont avec son équipe de mousaillons, il avait fière allure ce navire. Bien que certaines mauvaises langues prédisaient l'échouage du bateau pour la fin du championnat. La commanderie était plus raisonnable, demandant pour cette première expédition vue la flottille des engagés, une place dans les douze premiers. Les moussaillons au fil des matchs s'aguerrirent, devinrent de vrais matelots, affrontèrent nombre de tempêtes, finirent par arriver au port. Avant eux deux navires : pour leur première saison 1945/1946 le C.O.R.T. terminait troisième du championnat de France de football.

Au STADE AMEDEE PROUVOST NOUS S'AVIONS RECEVOIR.
En effet l'or de chaque rencontre que le C.O.R.T.faisait à domicile,
l'EQUIPE VISITEUSE RECEVAIT DE CHAQUE JOUEUR un paquet CADEAU, COMPRENANT les produits fabriqués par les ETABLISSEMENTS PROUVOS, PELOTES de LAINE PINGOUIN
CHAUSSETTES STEMM, ETC.

Dans le cas présent, Jacques DELEPAUT et Jacques LEENAERT
OFFRENT AUX JOUEURS du RACING CLUB de PARIS
le cadeau, qui semble d'ailleurs leurs fairent PLAISIR.








                     




Repost 0
Published by cortiste - dans SPORTS
commenter cet article
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 15:43
LES 4 MOUSQUETAIRES à la TÊTE DU CLUB

Julien Da RUI - WINCKELMANS - Pierre BRUN - Henri HILTL
En grande discussion face au pavillon du Stade Amédée PROUVOST.
Ces 4 HOMMES d'une extrême rigueur apportèrent à leur SUPPORTERS LE CADEAU SUPRÊME.
LE TITRE de CHAMPION de CHAMPION de FRANCE.

     Pierre Brun renforça son équipe avec Jerusalem et l'international Leduc.

      Etait ce une équipe de mercenaires ? et bien non, figurait dans les joueurs suceptibles de jouer en équipe première nombre de  jeunes formaient dans notre région, tel : l' entraineur Winckelmans dit " l'juteux ", Stricane tous deux de Lambersaacrt; Jacques Leeneart Roubaix; Haroux Wattrelos; Dubois, Deruelle, Maes, Lefebvre, Tourçoing également Delepaut; auxquels vinrent s'ajouter des joueurs provenant de l'immigration polonaise; Urbaniak et Levandowski de Calonne-Ricouart; Laczny ( dit Staho ) de Waziers; Sumera Avion. il faut bien reconnaitre que de tous temps notre région Nord Pas-de-Calais, plus pariculièrement en ce qui nous concerne le versant Nord Est de la métropole Lilloise, fut un vivier de jeunes et talentueux footballeurs, il est vrai que les aînés montraient l'exemple, comme le disait si justement Albert Prouvost, dans tout club l' équipe première est la locomotive que chaque jeune veut atteindre, plus la barre est haute, plus l'effort est important.
     Cette saison 1946/1947 année du sacre de champion de France pour le C.O.R.T., fut, du supporters au président en passant par les joueurs jusqu'au dernier match, une épreuve terrible pour le coeur et les nerfs. La dernière rencontre contre Le Havre au stade Amédée Prouvost rien n'était fait. Le stade de Reims se trouvait à 2 points, une certitude IL FALLAIT GAGNER . C'est dans ces moments là que l'on perd son football, que la passe facile va à l'adversaire, que la motte de terre nous est néfaste, bref rien ne va, le doute s'installe. 
là arrive le coup de génie que l'on ne trouve que chez le joueur d'exception, le maître, en l'occurence Monsieur Henri HILTL. en début de seconde période, d'une passe magistrale met sur orbite Roger Grava ce dernier ne se pose pas de question il catapulte le ballon dans les filets Havrais. Le score en reste là, c'en est fini.


Le C.O.R.T.

est CHAMPION de FRANCE










Repost 0
Published by cortiste - dans SPORTS
commenter cet article
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 14:41
EQUIPE du C.O.R.T.  SAISON 1946/1947
2 ANS aprés sa CREATION est
CHAMPIONNE de FRANCE.

LEWANDOWKI-DESRUELLE-LEENAERT-URBANIAK-LEDUC-DA RUI
STAHO-GRAVA-JERUSALEM-HILTL-FRUTOSO-STRICANNE.

L' EQUIPE du C.O. ROUBAIX. TOURCOING. jouant sur WATTRELOS

SE PRESENTA à SON PUBLIC en se RENDANT DANS LES 3 HOTELS de VILLES

PARTOUT UNE FOULE en LIESSE ACCEUILLIT SES HEROS!

A ROUBAIX
ARRIVEE DES DIRIGEANTS et JOUEURS
GRAND'PLACE

SUR LE PERRON DE L'HOTEL de VILLE
LA FOULE MASSEE SUR LA GRAND'PLACE
de MEMOIRE de    ROUBAISIEN, JAMAIS IL N'AVAIT VU AUTANT DE MONDE!!!

Réception  chez la ville CO
USINE

A TOURCOING
DESCENTE de L' AVENUE GUSTAVE DRON

LEURS ENFANTS CHERIS
Julien DA Rui



 




S
I
































MJacques LEENAERT
















les 11 photos médaillons proviennent du livre C.O.R.T. champion 1946/1947

 Bonne GESTION du CLUB, les DIRIGANTS AVAIENT PREVUS la RELEVE, des JEUNES FORMES 
et SUIVIS par Julien DA RUI firent dès 1948 leur APPARITION en EQUIPE PREMIERE.


          Jacki BOHEE                              Jules CLAESSENS
     Wattrelosien                                    Roubaisien
   né le 16/8/1929                                né le 25/8/1928
Repost 0
Published by cortiste - dans SPORTS
commenter cet article
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 14:01

AU COURS de cette SAISON le C.O.R.T. ne fut pas champion par hazard. des EQUIPES DE RENOMS AUX JOUEURS PRESTIGIEUX S'OPPOSERENT à LUI.

ENTR'AUTRES  :

Le R.C. de LENS
1946/1947


Debout :GOUILLAR-VERBRUGGHE-MELLUL-MARRECH-PACHURKA-OURDOULLIE
MANKOSKI - SKILO -STANIS - TROISIEME - DELEGRISE
En médaillon MAREK


Le LILLE O.S.C.
1946/1947

Debout : BIGOT-JADREZA -GERMAIN-PREVOS -SOMERLINCK -CARRE.
WALTER - BARATTE - CAMPIGLIA- TEMPOWSKI - LECHANTRE.
Médaillon :WITKOWSKI-DUBREUCK -CHEUVA( entr.) -VANDOOREN-STEFANIAK.




RED STAR O.A.
1946/1947



Debout : BERSOULLE - PONS- NUEVO- CROSLAND- RANCO- MINDONNET-VILMIN( dir)
Le soigneur - SCOLARI - VOISEMBERT - DONDUA - ASTON - MOULET
En médaillon : LOZIA - MADANI - PROUST - KADMIRI.





Repost 0
Published by cortiste - dans SPORTS
commenter cet article
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 13:54

RACING CLUB PARIS
1946/1947



                out : FISHER (entr.) - DebROBERT                                GALAY ( dirig.) - MATHE
JURILLI - PILLETTE - SAMUEL - LAMY - FLEURIAN
QUENOLLE-DUPUIS-BONGIORNI-VAAST-MOREEL-MOLINUEVO-HAINAUT (soig)
Médaillon : THUASNE- GHEBHARDT



TOUJOURS l'équipe du RACING CLUB de PARIS, SAISON 1946/1947
 AUTOGRAPHES, mais sans NOMS ! à vous de les RECONNAITRE ?

ÊTES VOUS PERSPICACE ??





STADE RENNAIS
1946/1947

Debout:GUERIN-BORDIER-MONTMARIN-ARTIGAS-HENNEQUIN-GOUEDARD-PLEYER(Ent.)
JO.RABSTEJNEK-STEIGL-SIMONYI-GUY-RABSTEJNEK-COMBAT
En Médaillon: PROUFF




STADE de REIMS
1946/1947

Debout:JAKOWSKI-RUESLER-FAVRE-KUTO-PRINCE-JONQUET-MARCHE
BINI-RANZONI-SINIBALDI-PETITFILS-FLAMION
En Médaillon: BATTEUX




R.C. STASBOURG
1946/1947



Debout: MATEO-LERGENMULLER-LANG-GOMEZ-PASCUAL-WAECHTER-VEINANTE(Ent.)
HEINE-HEISSERER-HECKEL-WOEHL-ROLLAND
En Médaillon : BRAUN-VANAGS-PLESIAK







OLYMPIQUE de MARSEILLE
1946-1947





















Repost 0
Published by cortiste - dans SPORTS
commenter cet article
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 08:52





Le C.O.R.T. ENFANT CHERI du
PUBLIC ROUBAISIEN.


  Ce PUBLIC QUI VIT EVOLUER sur le RECTANGLE MAGIQUE du STADE AMEDEE PROUVOST les EQUIPES de l' EXCELSIOR et du C.O.R.T., était  CONSIDERE par ses PAIRS comme le plus CONNAISSEUR de l' EXAGONE, il était également trés EXIGENT ENVERS ses JOUEURS. Mais il leur PARDONNAIT TOUT. Ils étaient  DEVENUS :
LEUR ENFANT CHERI

Les derbys contre le L.O.S.C.était particuliers ,
LE MATCH à NE PAS PERDRE.

Au stade AMEDEE PROUVOST, le 15/4/1951
L.O.S.C. = 3 - C.O.R.T. = 0
Buts pour le L.O.S.C. STRAPPE=2- DOUIS = 1

L'engagement des joueurs était total
cela s'appelle mettre une semelle, malgré les 3 joueurs lillois qui se présentent devant lui le gardien du C.Julien Darui n'hésite à plonger dans les pieds.

Il est à remarquer,autour du terrain des chaises de piste sont diposées je peux donc avancé environ 16.000 SPECTATEURS.


Strappe - à terre DaRui - Vandewelde - ? - ? -Vincent - Delepaut

L


 




Toutes les rencontres entre les 2 clubs ne se jouèrent pas au stade Henri JOORIS où Amédée PROUVOST.

Les 2 équipes eurent l'occasioln de se rencontrer sur terrain neutre, particulièrement dans le cadre de la coupe deFrance.

Les 2 photos si dessous viennent du parc des Princes ou le C.O.R.T.affrontait le L.O.S.C

au titre de la COUPE DE FRANCE, saison 1955 / 56.

Une photo assez exceptionnellen celle d'un groupe de 8 joueurs du C.O.R.T. élégants en tenue de ville,écoutant les judicieux conseils de Jean Baratte entraineur joueur. Un monsieur qui connaissait très bien la coupe de FRANCE.



de gauche à droite
RIESTERER - GUTTEWIEZ - BARATTE - COLLIOT - LAKIERE - ROUSSEAU - CLAESSENS - DESRUMAUX


              
           EQUIPE du C.O.R.T. saison 1955/1956

            GREVIN           COLLIOT        CLAESSENS
                                    RIESTERER       CAULLERY      DESRUMAUX
               PUCCARD               BARATTE             ROUSSEAU
                          GUTTEWIEZ          MERESSE


Repost 0
Published by cortiste - dans SPORTS
commenter cet article
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 00:00
SAISON 1946/1947


     Au cours de la saison écoulée sur 38 rencontres de Championnat, le
C.O.R.T.  a remporté 24 victoires, réalisé 5 matchs nuls et subi 9 défaites. Soit un total de 53 points sur un maximum de 79. Ce qui revient à dire que sur un gain possible de 2 points par match il en a obtenu 1,40 en moyenne, résultat tout à fait excellent.

        Quelques statistiques, le classement des clubs par ordre de recettes (première division ) en : 1945/46 et 1946/47.



L' EQUIPE du C.O.R.T. se REND à ROME, ELLE EST RECUE AU VATICAN par le PAPE PIE XII



s



 
















Repost 0
Published by cortiste - dans SPORTS
commenter cet article
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 23:58
Le début des années 50, marque la naissance  de mon idylle avec le football, plus précisément avec le C.O.R.T.
J'avais six ans mon père était allé m'inscrire inutile de vous dire où! mais quelle fut ma surprise lorsqu'il m'apprit que j'étais trop jeune et devais attendre encore un an. Papa tu leurs a dit que je jouais des deux pieds? bien sûr fiston mais cela ne change rien à ta date de naissance. Encore un an à patienter avant de pouvoir porter le maillot à chevron rouge et noir, le même que portait mon champion mon oncle Jacki le meilleur joueur du monde.

1951 me voila tout comme mon champion
 licencié au C.O.R.T.

Equipe pupilles 1950/51
Gueulton - Fruit B. - Bohée (cap.) - Cauterman - Fruit P.
père Bohée - pére Vamwysberghe - Mr Marescaux ENTR.



Armand - Henebelleb - panchon - Vanwysberghe

C'est décidé je serais joueur professionnel.
mon cheminement pour y arriver, mes déboires!
Après être passé par les différentent
catégoriesdes équipes de jeunes
JE ME RETROUVE
10 ans plus tard avec la sélection
des cadets du Nord saison 196
0/1961
à Rennes contre les cadets de l'Ouest
nous gagnons au terrrain de la route de  Lorient, 3 à 2


Bohée - Christory - Fonson - Rimbert - Ourdoullie - Tyrakwoski - Entr.
C.O.R.T. - U.S. Tourcoing - Avion - Mers - R.C. Lens - Auchel

Margotin - Petit - Vanwormhout - Lech G. - Martin
R.C. Lens - L.O.S.C. - U.S. Dunkerque - Billy Montigny - Bruay
Certains joueurs de l'équipe avaient déjà évolués en première division

     L' année suivante coup dur, fracture de la jambe gauche, c'est dans les moments difficiles que l'on se rend compte de l'ambiance la convivialité la sympathie des uns envers les autres. Au C.O.R.T. LES JEUNES ETAIENT PARFAITEMENT INTEGRES A LA VIE du CLUB. Me rendirent visites chez moi entr'autres, Maurice BLONDEL entraineur accompagné de Ruben BRAVO le stratège de l'équipe d'ARGENTINE.

Je REPRIS L' ENTRAINEMENT Quelques mois plus tard avec comme entraineur,
Jacques FAVRE qui m'incorpora à l'entrainement des joueurs professionnels.

Un courrier de la F.F.F. m' invité à participer au stage de la future équipe de France JUNIOR. C'est aucours d'une banale visite chez le cardiologue que !

TOUS MES ESPOIRS S'ENVOLERENT " ANOMALIE CARDIAQUE " conséquence

ARRET du FOOTBALL ma carrière terminée.

Ma  PASSION pour mon club reste intacte,
c'est aussi une des raisons de ce BLOG




















 


 
Repost 0
Published by cortiste - dans SPORTS
commenter cet article
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 13:14
Nous sommes en 1952, le pain blanc était mangé

" Le début de la fin "

Vont suivre trois saisons difficiles, qui nous mènerons en 1955 par la descente au purgatoire ( la deuxième division ). Certes des clubs plus prestigieux que notre C.O.R.T.sont passés par là, mais  nous qui n'avons connu que la division supérieure, avec ses clubs phares,  n'arrivons à croire que l'impensable est arrivé.
Le navire amiral qu'était le stade Amédée Prouvost a perdu de sa superbe. Plusieurs de ses matelots préparent leurs paquetages pour changer de bord avec l'espoir de connaitre d'autres horizons.
L'agonie dure 8 ans, inéxorable  qui entraîne notre club dans  les méandres du classement. Bien entendu il y eut quelques sursauts d'orgueil, particulièrement en coupe de France en 1962,  en 1/16ème de finale à Dijon  le C.O.R.T.  rencontre l'A.S.  Monaco qui cette année là sera championne de France.  Nos Cortistes furent  héroïques,  Roubaix sort les ténors du championnat par 3 buts à 1. Mais de tels faits ne sont malheureusement que sporadiques.
 
Repost 0
Published by cortiste - dans SPORTS
commenter cet article

Prouvost À Wattrelos

  • : Wattrelos - Histoire du stade Amédée PROUVOST
  • Wattrelos - Histoire du stade Amédée PROUVOST
  • : travail de mémoire, sauvegarde du patrimoine malheureusement disparu, il restera ce blog + un monument aux Morts, bien que la plaque à la mémoire des morts en 1940/45 soit disparue ???
  • Contact

Recherche