Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 15:43
LES 4 MOUSQUETAIRES à la TÊTE DU CLUB

Julien Da RUI - WINCKELMANS - Pierre BRUN - Henri HILTL
En grande discussion face au pavillon du Stade Amédée PROUVOST.
Ces 4 HOMMES d'une extrême rigueur apportèrent à leur SUPPORTERS LE CADEAU SUPRÊME.
LE TITRE de CHAMPION de CHAMPION de FRANCE.

     Pierre Brun renforça son équipe avec Jerusalem et l'international Leduc.

      Etait ce une équipe de mercenaires ? et bien non, figurait dans les joueurs suceptibles de jouer en équipe première nombre de  jeunes formaient dans notre région, tel : l' entraineur Winckelmans dit " l'juteux ", Stricane tous deux de Lambersaacrt; Jacques Leeneart Roubaix; Haroux Wattrelos; Dubois, Deruelle, Maes, Lefebvre, Tourçoing également Delepaut; auxquels vinrent s'ajouter des joueurs provenant de l'immigration polonaise; Urbaniak et Levandowski de Calonne-Ricouart; Laczny ( dit Staho ) de Waziers; Sumera Avion. il faut bien reconnaitre que de tous temps notre région Nord Pas-de-Calais, plus pariculièrement en ce qui nous concerne le versant Nord Est de la métropole Lilloise, fut un vivier de jeunes et talentueux footballeurs, il est vrai que les aînés montraient l'exemple, comme le disait si justement Albert Prouvost, dans tout club l' équipe première est la locomotive que chaque jeune veut atteindre, plus la barre est haute, plus l'effort est important.
     Cette saison 1946/1947 année du sacre de champion de France pour le C.O.R.T., fut, du supporters au président en passant par les joueurs jusqu'au dernier match, une épreuve terrible pour le coeur et les nerfs. La dernière rencontre contre Le Havre au stade Amédée Prouvost rien n'était fait. Le stade de Reims se trouvait à 2 points, une certitude IL FALLAIT GAGNER . C'est dans ces moments là que l'on perd son football, que la passe facile va à l'adversaire, que la motte de terre nous est néfaste, bref rien ne va, le doute s'installe. 
là arrive le coup de génie que l'on ne trouve que chez le joueur d'exception, le maître, en l'occurence Monsieur Henri HILTL. en début de seconde période, d'une passe magistrale met sur orbite Roger Grava ce dernier ne se pose pas de question il catapulte le ballon dans les filets Havrais. Le score en reste là, c'en est fini.


Le C.O.R.T.

est CHAMPION de FRANCE










Partager cet article

Repost 0
Published by cortiste - dans SPORTS
commenter cet article

commentaires

Prouvost À Wattrelos

  • : Wattrelos - Histoire du stade Amédée PROUVOST
  • Wattrelos - Histoire du stade Amédée PROUVOST
  • : travail de mémoire, sauvegarde du patrimoine malheureusement disparu, il restera ce blog + un monument aux Morts, bien que la plaque à la mémoire des morts en 1940/45 soit disparue ???
  • Contact

Recherche