Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 07:33
      LE DIMANCHE JOUR de MATCH
la GRAND' MESSE
N'ETAIT PAS CELLE QUE L' ON CROIT
ELLE AVAIT LIEU à 15 h. au
STADE AMEDEE PROUVOST


         Je me souviens ( comment aurais je pu les oublier ) de ces merveilleux dimanches aprés midi, malheureusement espacés de 15 jours, où, du nouveau Roubaix, c'est là que nous habitons, mon père, son fiston accompag
nés de quelques amis du quartier également supporters, prenons à pied la direction de la place du Travail, pour que le tramway G K, nous conduise au crétinier  voir évoluer notre équipe favorite le C.O.R.T.

   Le tram était bondé, à tel point qu'à la gare de Roubaix on y ajoutait un wagon supplémentaire, déjà plein de ces supporters avides de buts. Les commentaires allaient bon train, l' équipe était faite et refaite, elle changeait à chaque station, chacun d' entre-nous devenait l' espace d'un instant entraîneur. Certains groupes de supporters étaient agglutinés autour de leur drapeau,
quant au receveur le pauvre il était bloqué au milieu de l'allée centrale ne pouvant bouger, tenant son " manicrac " à bout de bras afin de gagner un peu de place, des personnes se trouvaient accrochées aux marches pieds d' autres assises sur les tampons. Le passage du canal se faisait par le vieux pont en bois de la rue de la Vigne, à chaque fois l'interrogation avec tout ce monde allait il tenir ? nous arrivons au cimetière, sur les trottoirs de plus en plus de monde, nous distinguons la barrière du chemin de fer du Cartigny, nous sommes arrivés. Se dessine devant nous la masse majestueuse du Pavillon du :

STADE AMEDEE PROUVOST

          Les cafés sont plein à craquer, nous arrivons de bonne heure afin de nous rendre au point de ralliement de la famille, chez mes grands parents ils habitent cité des 42 en face de la Lainière ma grand mère avait pris soin de mettre 2 chaises sur la chaussée pour que Léon (cousin de mon père) puisse garer sa voiture , et apres une tasse de café, rejoindre l'endroit mythique. Je trépigne d' impatience je voudrais voir mon champion à l'échauffement, c'est mon oncle Jacky, pourvu qu'il soit en forme. Ca y est le signal du départ est donné, je suis le premier dehors j'attend, mais qu'est-ce-que font les grands , ah les voilà, tout le monde en route. Nous longeons la Lainière pour arriver rue du stade où se trouve l'entrée principale. A chaque guichet des files interminables de supporters attendant  pour prendre leur précieux billet d'entrée. Des chicanes sont disposées pour canaliser  ce public avide de buts. A côté une file de jeunes de mon âge attendent impatiemment qu'une main charitable prenne la leur, afin de pouvoir les fairent entrer, celle-ci étant interdite aux enfants non accompagnés.
    Ca y est nous y sommes, s'offre à nous  ce magique rectangle recouvert de sa pélerine verte, le STADE AMEDEE PROUVOST. Au dessus de la tribune d'honneur, le vent déploie les drapeaux des clubs de première division rangès par ordre selon le classement généal du championnat. De chaque côté des terrains de tennis, de grands oriflammes. Quel beau spectacle ! sur notre gauche se trouve le pavillon à l'extrémité les vestiaires, en gravissant quelques marches celui des roubaisiens, les visiteurs se trouvant eux au sous sol.
      Sur le terrain face au vestiaires les cortistes s'échauffent sous le regard de nombreux supporters, les commentaires vont bon train, l'heure approche les joueurs entrent se préparer. Mon père me met
au bord de l'entrée du terrain et regagne sa place. En effet, honneur suprême j'entre  avec les joueurs au son de " l 'ENTREE des GLADIATEURS " une clameur s' élève des tribunes, les " ALLEZ le C.O.R.T. "retentissent de partout. Je m' assois sur le banc des entraineurs et joueurs, j'ai l'impression que tout cela est pour moi, que je vis un rêve, mais la réalité revient avec le coup de sifflet d' envoi donné par l' arbitre.
       A la mi-temps les hauts parleurs diffusent deux publicités : " Repos pour les joueurs détente pour vous spectateurs en fumant votre cigarette préférée évidemment une gitane de la régie française des tabacs. Gitane goût français pour les français de goût." ensuite, " Rhumm! ils ont mangé du lion ? non du CHOCOLAT? du CHOCOLAT."
      
Après le match, j'ai la chance de pouvoir accompagner mon " Champion " à la 3ème mi-temps; celle-ci se déroule dans la salle de gymnastique où les deux équipes se rassembent, les joueurs discutent entre eux tout en sablant le champagne. Vous pensez bien  que moi haut comme trois pommes suis en admiration, devant ces joueurs qui viennent d'évoluer devant des milliers de personnes, qui tranquillement bavardent.
De tout coté rien que du beau monde, j'aperçois que des joueurs faisant l'admiration de toute une agglomération, Gianessi, Boury,
Derreudre, Da Rui tous internationaux, et moi je suis au milieu d'eux. Je  mesure maintenant la chance que j'ai eut de les rencontrer, et  je comprend mieux qu'ils soienr devenus :
" LES ENFANTS CHERIS du PUBLIC. "


Repost 0
Published by cortiste - dans stade
commenter cet article
25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 12:39
   EMPLACEMENT de l' ANCIEN STADE AMEDEE PROUVOST

Nous apercevons trés bien la cité FLORIN " dite des 42 "
  
   
   Avant toute chose merci à monsieur Dominique BAERT
, Député Maire de Wattrelos, de n'avoir pas accepté les offres je n'en doute pas, trés alléchantes qu'il a dû recevoir de certains promoteurs immobiliers. Ce terrain  devenu vague par la force des choses,  a du faire l'objet de certains projets et plans d'aménagements.
   Heureusement il n'en fût rien, la sage décision fut prise. LE TERRAIN RESTERA SPORTIF, certes  ne reste que l'histoire de l'ancien stade AMEDEE PROUVOST, mais par respect envers les milliers de personnes qui le fréquentèrent la plupart ouvriers du textile, ayant comme seule distraction leur équipe de football. Il eut été vraiment dommage de faire disparaitre à tout jamais ce patrimoine,
  C 'est une des raisons de la création de ce Blog.

 La nouvelle cité des SPORTS de WATTRELOS

avec dans fond la cité FLORIN




C'est sûr, l'architure de l'ancien pavillon était tout autre !

Le Stade reprend  de l'animation à la grande satisfaction des

associations qui y trouvent le materiel le plus performant

et puis,  vaut mieux et de loin la CITE plutôt qu'une

BARRE D'APPARTEMENTS.








Repost 0
Published by cortiste - dans stade
commenter cet article
23 juillet 2008 3 23 /07 /juillet /2008 09:18
Terrain de l 'EXCELSIOR ATHLETIC CLUB de ROUBAIX TOURCOING


  Puis du CLUB OLYMPIQUE de ROUBAIX TOURCOING, le C.O.R.T.





JOIE de tous les INSTANTS,
INSTANT de toutes mes EM
OTIONS

l'heure de la messe n'était pas celle que l'on croit elle avait lieu à 15 heures, l'heure des vêpres dans le quartier du crétinier  à Wattrelos.
Sur le pont de ce NAVIRE AMIRAL que fut le STADE AMEDEE PROUVOST, le paquebot s'en est allé dans les années 1990, rejoindre au fond des mers ses prédécesseurs. Je dédie ce blog à Messieurs Albert PROUVOST père et fils.Francis Bohée juillet 2008

Le stade Amédée Prouvost et le C.O.R.T. furent pour moi les deux joyaux de ma jeunesse et de mon adolescence ( je suis né  en 1944 ).J'irais même jusqu'à dire que ce flirt dura 50 ans. Il fallut que l'on me mette dehors en 1996 pour que cesse cette liaison (1996 année de mon licenciement de la Lainière de Roubaix ), groupe Prouvost.
Il n'y avait plus de stade ni de Monsieur Prouvost. Si je dis cela, c'est pour codre que toute mon enfance ainsi que ma vie professionnelle furent imprégnées du culte des Prouvost
      Au départ le fait que
mon champion mon oncle " Jacky ", joueur de l'équipe première avec le statut de joueur professionel était pour moi qui était né avec un ballon de football dans le ventre l'exemple même de la réussite professionnele. Nous étions tout de même mieux sur un terrain de football que dans une salle de filature, bien que cette dernière soit une des plus moderne du monde, je veux parler de la filature 51 de la Lainière de Roubaix. La même que visitat la Reine ELISABETH II d'Angleterre en 1957.
Repost 0
Published by cortiste - dans stade
commenter cet article
21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 19:21
L'EMPIRE PROUVOST






      Presque la totalité  des terrains, propriété de la famille Prouvost sont situés sur la commune de Wattrelos. Avec en son milieu, cette cité peuplée d'irrascibles wattrelosiens, qu'est la cité des quarante deux (42 maisons la composent ), appelée cité Florin du nom de son propriétaire.
        C'est là que la famille Bohée vit le jour, en plein domaine Prouvost. Bonne maman (ma grand'mère) mit au monde mon père Louis, mon oncle Albéric, ma tante Marthe, et le tout dernier Jacky. Leur petite maison ouvrière se composait d'un couloir, deux pièces une baraque, une partie de la cour avait été recouverte de manière à faire une pièce supplémentaire. Restait un morceau de terrain minuscule : la cour. Dans le fond un grand mur de briques rouges: le stade Amédée Prouvost; derrière le mur se trouvait la bourloire, vous comprendrez aisément qu'habitant à proximité d'un stade tout neuf, aux multiples activités, mon père ses frères sa soeur passèrent leurs jeunesses dans ce complexe sportif construit par la famille Prouvost. Il en fut de même pour la génération suivante, c'est à dire la mienne. Aussi je me devais de faire connaitre l'histoire de ce stade Amédée Prouvost, y ayant passé des moments extraordinaires.

Face au 39 de la cité FLORIN " chez mes grands parents"
dans le fond La Lainière de ROUBAIX








 


Repost 0
Published by cortiste - dans stade
commenter cet article
20 juillet 2008 7 20 /07 /juillet /2008 20:22
Sa construction se termina en 1923,  Monsieur Albert Prouvost patron du peignage Amédée Prouvost situé à Roubaix en fut le promoteur. Il était également président du FOOTBALL CLUB de ROUBAIX (fondé en 1902) qui fut le premier club à évoluer sur ce nouveau stade.


Les personnes faisant des recherches sur le pavillon,  j'ai à
leur dispositon : 3 plans en coupe du batiment ainsi que quelques photos
Me contacter par commenta
ires.




situé sur la commune de Wattrelos, 2 grands CLUBS évoluèrent sur sa pelouse :

de 1928 à 1944 L' EXCELSIOR
ATHLETIC CLUB  ROUBAIX-TOURCOING

de 1945 à 1970 le C.O.R.T.

CLUB OLYMPIQUE ROUBAIX TOURCOING.


Le 1er juillet 1926 est fondée la : SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE AMEDEE PROUVOST
Le siège situé : rue AMEDEE PROUVOST ( pavillon des sports)
c'est à dire au STADE.

Elle a en charge l'entretien des immeubles et :
ASSURE L'EQUILIBRE FINANCIER GRACE AUX APPORTS DES 2 FIRMES,
 Le PEIGNAGE et la LAINIERE.

Repost 0
Published by Bohée - dans stade
commenter cet article
19 juillet 2008 6 19 /07 /juillet /2008 17:56





Le Pavillon du STADE, dans le fond les bureaux de la S.C.I.











Vue d'ensemble du STADE, entrée rue Charles Casterman




     






Entrée rue du stade, coté pavillon. Sur la gauche se trouvait la billetterie



                                                                   





Vue d'ensemble












Tribune d'honneur, 2.000 places assises








                                                                                                     


Entrée principale rue  Charles
 Casterman
coté Crétinier,qui est devenu entrée populaires









Court de TENNIS (2), face au pavillon.











lL


Le BAR du stade, avec vitrines des trophés









La Salle des BILLARDS, à l'intérieur du Pavillon.












La SALLE de RESTAURANT, se situe rue du STADE










La bourloire ( jeu de tradition )












Le STAND de TIR










Le TERRAIN de BASKET + LA CITE FLORIN









La salle de GYMNASTIQUE, se situant dns le pavillon












La piste d'ATHLETISME, face à la tribune
 d'honneur






 





L' équipe de l' E.A.C., vainqueur de la coupe de FRANCE 1933















Le BUREAU du DIRECTOIRE














 Edition Maurice RUCQUOIS, 11 rue de la Teinturerie Crétinier - Carnet de 17 cartes
Wattrelos NORD



















11










Repost 0
Published by cortiste - dans stade
commenter cet article
17 juillet 2008 4 17 /07 /juillet /2008 19:59
    
 SA CONSTRUCTION REMONTE A 1923.

La conception fut réalisé par l'architecte JACQUELIN. Le terrain ainsi que le drainage furent confiés à la maison Denis-Soudan rue Daubenton Roubaix spécialisée en la matière.

   
Aux dires du petit fils de monsieur Denis, il a en effet retrouvé le dossier concernant la construction du stade, il fut envisagé de CHAUFFER LA PELOUSE. Cela aurait été une première nationale, peut être même mondiale. En cas d'intempéries ( pluies importantes, neige ou gel ) l'état du terrain n'aurait posé aucun problème à l'arbitre. Ceci était tout à fait réalisable par l' intermédiaire de la nourrice de vapeur qui venait de la centrale du peignage et alimentait la lainière.
Rue du stade, le trottoir, coté coopérative et restaurant d' entreprise ( par tous les temps ) restait toujours sec, et pour cause, la conduite passait dans un mini tunnel sous l'emplacement réservé pour les piétons. Pour cela il aurait fallu faire des piquages sur la nourrice afin d' amener la vapeur sous le terrain. Cela ne s'est pas fait, vraisemblablement une question de budget. Ne boudons pas notre plaisir, le stade lui était là et bien là.

Monsieur Albert Prouvost père en fut comme indiqué précedement le promoteur et mécène.Pour notre agglomération c'était l'âge d'or de l'industrie textile, les Prouvost firent de leurs entreprises  un des groupes les plus puissant du monde.
       Trois clubs utilisèrent ces magnifiques installations, à cette époque il faisait parti,  des plus beaux stade de France, soyons même un peu chauvins il était le plus beau. L'honneur de pouvoir fouler sa pelouse le premier revenant au Football Club de Roubaix. Ce dernier fondé en 1902, vit élever le monument à la mémoire de ses morts tombés pour la France durant la première guerre mondiale. Il reste le seul témoignage en cette année 2008 de l'éxistance d'un stade de football pouvant acceuillir 18.000 spectateurs!!  
        Personne ne me fera croire que ce n'est pas sans une arrière pensée, que monsieur Albert Prouvost fit construire ce merveilleux stade aux allures de NAVIRE AMIRAL. A cette période, un autre club roubaisien avait depuis longtemps assis sa notoriété et accumulé nombre de titres et de trophés, je veux parler du RACING CLUB de ROUBAIX qui jouait lui au parc JEAN DUBRULLE, plus bourgeois, il était surtout fréquenté par des hommes au chapeau boule et haut de forme du style assez " Brithist ".
       Les Prouvost ayant  besoin de plusieurs milliers d'ouvrières et d'ouvriers  pour faire tourner leurs machines, firent en sorte que ceux ci trouvent dans un périmètre proche de l'usine ce dont ils avaient besoin, en quelque sorte une VILLE dans la VILLE. C'est ainsi que furent construits des habitations pour cadres, agents de maîtrises et ouvriers au sein d'une cité Amédée Prouvost ( en ce qui concerne la Lainière ), se situant à proximité de l'usine. Furent  également aménagés une coopérative, ainsi qu'une salle de restaurant . Une crèche dans l'entreprise permettait aux jeunes mamans de mettre leurs enfants aux bons soins des infirmières, leurs permettants de reprendre le travail. Les enfants partaient en colonies de vacances.La formation des jeunes se faisant dans le centre d'apprentissage.

                 

  

       Restait les LOISIRS. D'où la construction de ce merveilleux équipement sportif  qu'était le Stade Amédée Prouvost. Avec son pavillon comprenant différentes pièces, particuliérement le Club-House, où les jours de match lorsque ce dernier était terminé, les supporters aimaient se retrouver refaisant à leurs manières, des dizaines de fois, les différentes actions de jeu où la situation avait été brûlante.

        Les jours de victoire, la bière coulait à flots, les drapeaux des différents groupes de supporters s'agitaient en tous sens, c'était la Joie, cette joie intérieure que l'on ne ressent que lors des grands événements. La famille Prouvost l'avait trés bien compris, avait investi énormément d'argent dans la construction dfe ce stade, mais savait également le profit qu'elle en retirerait au prés de ses ouvriers en leur permettant d'aller voir des matches de football contre les équipes des plus grandes villes de France. L'ouvrier fileur où le tisserand avec son maigre salaire  du textile, pouvait par son équipe rivaliser avec n'importe qu'elle corporation, elle représentait toute sa fierté , son honneur. Lorsqu'elle avait gagnée c'est avec un large sourire également plein de ciourage qu'il reprenait ses machines le lundi matin dans l'attente du prochain match.

  C'est pour cela que je dis qu'Albert Prouvost n'avait pas fait contruire ce stade pour le seul Football Club de Roubaix, il avait un autre objectif, une grande équipe de football dans le quartier du Crétinier, ce sera


l' EXCELSIOR ATHLETIC CLUB de ROUBAIX-TOURCOING.


 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by cortiste - dans stade
commenter cet article
17 juillet 2008 4 17 /07 /juillet /2008 17:47

Lainière de Roubaix l'activité étant située sur la commune de Wattrelos
également ses différentes annexes



1 -  Les batiments des filatures de la Lainière, mise en route en 1912, il y eut à la fusion avec les établissements Masurel plus de 8000 personnes.

2  -  Le pavillon du stade Amédée Prouvost construit en 1923 inauguré en 1927

3  -  La cité Florin dite rangée des 42 ( parce 42 maisons la compose )

4  -  La cité Amédée Prouvost, construite pour le personnel de la firme.

5  -  Emplacement de l' église saint Vincent de Paul

6  -  Voie ferrée Tourcoing - Orchies, passant par la gare du Pile ( Roubaix ). A  l'occasion de certains matches particulièrement les derbies avec Valenciennes, Un train de supporters amenait ces derniers au stade Amédée Prouvost.

L' EMBAUCHE du PERSONNEL :

Contrairement à beaucoup d'usines, où la grande bourgeoisie textile, trés catholique faisait faire ses  embauches par monsieur le curé. Chez les Prouvost une licence de football au C.O.R.T. faisait trés bien l'affaire, j'en suis l'exemple même. A chacun sa méthode.









Repost 0
Published by cortiste - dans stade
commenter cet article

Prouvost À Wattrelos

  • : Wattrelos - Histoire du stade Amédée PROUVOST
  • Wattrelos - Histoire du stade Amédée PROUVOST
  • : travail de mémoire, sauvegarde du patrimoine malheureusement disparu, il restera ce blog + un monument aux Morts, bien que la plaque à la mémoire des morts en 1940/45 soit disparue ???
  • Contact

Recherche